Comment installer et utiliser un détecteur de fumée ?

Depuis Mars 2015, les détecteurs de fumées ou DAAF pour Détecteurs Avertisseurs Autonomes de Fumées sont obligatoires dans tous les logements. Grâce à cet appareil simple d’utilisation, vous vous protégez des risques d’incendie. De plus, en cas de sinistre, vous vous assurez d’être couvert par votre assurance habitation.

Acheter votre détecteur de fumée

Vous trouverez aisément les détecteurs de fumée. En effet, ils sont disponibles en grande surface, mais aussi dans les magasins de bricolage. Il en existe pour tous les budgets, les moins chers sont à environ 8 €, mais on trouve aussi des dispositifs plus sophistiqués avec un bouton pause, par exemple, qui peut être apprécié lors d’un déclenchement intempestif. Le plus important est que votre dispositif soit marqué CE.

Placer correctement votre détecteur de fumée

En cas d’incendie, la fumée monte très rapidement. Donc, afin que votre détecteur de fumée soit le plus efficace possible, il vous faudra l’installer au plafond. Si la pièce est mansardée, il faut, dans ce cas, l’installer à moins de 90 cm de l’endroit le plus élevé. Privilégiez le centre de la pièce, où au moins à 30 cm du mur. Si la superficie de votre domicile est supérieure à 70 m², il vous faudra installer plusieurs détecteurs de fumée. De même lorsque votre maison est sur plusieurs niveaux, chaque étage doit être équipé d’un dispositif. Vous pouvez en installer un dans le couloir qui mène aux chambres, afin d’être certain d’être réveillé en cas de sinistre. Veillez à ne pas le mettre trop près d’une source de chaleur pour éviter les déclenchements intempestifs. 

Installer un détecteur de fumée

La loi stipule que le propriétaire du logement est responsable de l’achat et de l’installation du détecteur de fumée. Cependant, l’occupant du logement, qu’il soit le propriétaire ou le locataire, doit s’assurer de son bon fonctionnement et doit procéder au changement des piles, si nécessaire. En fonction du modèle choisi, l’installation peut s’avérer plus ou moins compliquée. Généralement, ils sont vendus avec un support de fixation à visser. Il vous faut alors vous munir d’un tournevis afin d’ouvrir le DAAF pour récupérer ce socle. Placez-le à l’endroit désiré, puis marquez avec un stylo les endroits où vous devez percer. Choisissez la mèche adaptée, puis procédez au perçage. Une fois les chevilles en place, il ne vous reste plus qu’à visser solidement ce support. Enfin, avant de refermer le dispositif, placez les piles en veillant à les installer dans le bon sens, puis vérifiez que votre appareil fonctionne en appuyant sur le bouton « Test ».

Votre détecteur de fumée au quotidien

Une fois installé, votre détecteur de fumée n’est vraiment pas contraignant à entretenir. Son entretien doit être réalisé par l’occupant du logement. Son bon fonctionnement en dépend. Si le dispositif émet un bip régulier, c’est qu’il est temps de changer les piles. Conservez une pile de rechange, afin de pouvoir la remplacer dès les premiers bips. Vous pouvez également procéder à un test une fois par mois pour vous assurer de son bon fonctionnement, toujours en appuyant sur le bouton « Test » mis à disposition sur le dispositif. Vous devrez également l’essuyer avec un chiffon de façon régulière, afin d’éviter à la poussière de s’introduire dans le dispositif, ce qui pourrait être à l’origine d’un dysfonctionnement. 

Le DAAF et votre assurance habitation

Le détecteur de fumée installé, il vous faut en informer votre organisme d’assurance habitation. Pour ce faire, il vous suffit de transmettre une déclaration à votre assureur. Cependant, en cas de sinistre, si votre logement n’est pas équipé du dispositif, votre assurance ne peut pas refuser de vous indemniser pour cette raison, même si vous avez été victime d’un incendie. Il n’empêche que vous aurez tout avantage à profiter de cet équipement pour votre protection et peut-être aussi pour limiter les dégâts.

Vous aimerez probablement
Protection juridique et responsabilité civile : quelles différences ?
Litige avec Groupama : comment saisir le médiateur des assurances ?
Location et sinistre habitation : comment sont protégés les propriétaires ?
Comment paramétrer mon espace personnel Pacifica ?

Laisser une Réponse